Les voitures autonomes

Les constructeurs automobiles et les entreprises technologiques se battent pour se débarrasser des véhicules classiques. La conduite n’est plus à la mode. A l’heure où l’usage de la voiture est de plus en plus remis en cause, la recherche de solutions de mobilité permettant de réduire les accidents, d’améliorer le trafic et même de permettre d’autres activités s’accroît.

Le rôle de l’intelligence artificielle dans un véhicule autonome

C’est le côté « humain » de la voiture autonome. L’intelligence artificielle est ce qui donnera au véhicule la capacité de réagir aux diverses situations qu’il rencontre dans la circulation. L’une des technologies les plus importantes pour le fonctionnement de la voiture autonome est l’intelligence artificielle. Même avec tous les systèmes de connectivité et de sécurité qui permettent à la voiture de se passer du conducteur, elle doit apprendre à gérer différentes situations. L’intelligence artificielle, qui se passe de centres de commandement, est ce qui permet cet apprentissage. Cependant, cela peut aussi être le principal obstacle à la voiture autonome de niveau 5, qui, théoriquement, peut fonctionner sans conducteur dans n’importe quelle situation.

Comment fonctionne une voiture autonome ?

Voici quelques systèmes importants pour le fonctionnement des voitures autonomes.
Système d’entretien et de changement de voie : à partir du niveau 4 d’automatisation, il permet à la voiture de changer de voie et même de déplacer la direction pour faire des sorties sur autoroute.
Régulateur de vitesse adaptatif : favorise le freinage, la décélération et l’accélération automatiques de la voiture.
Capteurs et radars : ils sont fondamentaux pour les technologies qui font fonctionner le système autonome. Ils permettent à la voiture de « lire » tous ce qui se passe alentour (autoroute, autres voitures, personnes et objets, entre autres).
GPS haute résolution : ils sont plus avancés que les navigateurs utilisés dans les voitures actuelles, car ils se lisent à 2 cm du véhicule. Aujourd’hui, cette lecture se situe entre 4 et 5 mètres devant la voiture. Ils sont capables de lire la voie exacte sur laquelle se trouve la voiture et l’emplacement correct d’une sortie d’autoroute.
Appareils photo : ils fonctionnent comme un complément au GPS, pour déterminer l’emplacement exact où se trouve la voiture. Ils permettent le fonctionnement de systèmes qui nécessitent des manœuvres, comme le stationnement automatique des véhicules.